lundi 9 août 2010

Les vacances sont terminées... back in the business !

Après 3 semaines de vacances méritées, me voici de retour. Plus motivé que jamais ? je ne sais pas vraiment, mais motivé certainement.
2 semaines passées à me doré la pilule grâce à l'argent du poker, c’est appréciable, surtout dans ces conditions :



Désormais, il me reste a oublier les mois de juin et juillet ou je perds en tous un peu plus de … 700 $. Un tiers de ma bankroll à fin mai. D’ailleurs, pour faire le bilan du mois de juillet, le voici, très simple :

SNG HU 23$ : 44v – 36d
SNG HU 34.5$ : 31v – 40d
Pour une perte de 307.5$.

Ma dernière semaine de vacances, j’ai fait deux jour de poker, surtout des MTT pour m’amuser, pas très chanceux et pas très performant, je perds quelque $. Parallèlement, je fais un peu de SNG HU, en recommençant à 6.25$ et 11.5$. Le résultat est pour l’instant redoutable : en tout 25v pour 14d, un petit gain de 75$ au total avec un ROI de 20%, ce qui couvre mes pertes en MTT.

Je vais donc recommencer gentiment en 11.5$ afin de reprendre confiance définitivement, avec ma bankroll d’un peu moins de 1'000$ sur Pokerstars, et un peu plus de 150$ sur P770. J'y ai d'ailleur fait une nouvelle perf dans un MTT, 3ème pour 110$ et un buy in de 3$. La chance semble me sourire particulièrement sur les MTT de P770, puisqu’en 21 MTT, je fais 3 tables finales, dont une 2ème et une 3ème place. D’autant plus que les MTT sur P770 sont à taille humaine donc ne dure pas trop longtemps, ce qui me permet d’en faire en soirée sans que ça se finisse a pas d’heure.

D’ici le mois de septembre, je pense également utiliser un peu de mes 18'000 FPP sur Pokerstars, afin de faire un Sunday Million.

C'est reparti!

mercredi 7 juillet 2010

L'imprtant, c'est pas la chute...

C'est officiel, je ne sais plus jouer.

Ma session d'hier a commencé par 3 game. 3 game ou je joue bien, mais je perds deux 70/30 et un coin flip. S'en suit des mauvais play, des moves idiots, des mauvais bluffs, un allin suivi par 3ème paire + gutshot qui fait suite river, un JJ qui perd contre 55, un QQ qui se retrouve contre AA of course, et un 99 contre QQ fatal. 14 défaites pour seulement 9 victoires. En 76 game depuis début juillet, déjà 381$ de pertes.

Après review de mes défaite, je constate que mon jeu est gravement altéré par cette mauvaise passe. En exactement 30 jours, j’ai perdu 1’000$. Omg… on ne perd pas 30 buy in en 300 game sur de la malchance uniquement.



Ma pauvre bankroll se montait hier à 1’388$. J’ai joué en majorité des 34.5$ depuis début juillet, pour « me refaire ». Ce n’était pas une mauvaise chose niveau bankroll management, mais niveau stratégie, c’était pourrie vue comme je joue de plus en plus mal.

J’ai donc pris la décision de cash out 500$, parce que je l’avais prévu. Et pour sauver au moins ca d’une déroute comme programmé. Je continuerais sur les 23$ avec ma bankroll de 888$.

A coté de ca, j’ai joué un petit tournoi sur P770 à 20$. Et la, tout me souris, je touche tout, je suis huge chip leader tot dans le tournois jusqu’en table final. J’ai jusqu’à 3 fois le tapis du 2ème à 16-17 left. Malheureusement en table final, je me retrouve à droite des 2 autre gros stack, dont un qui me dépasse et deviens chip leader. Il est très agressif, à chaque fois que je le relance au bouton il me relance. Je touche 88 au bouton, je relance il me surrelance au bouton. Et moi je call juste…. Pourquoi je fais ca, j’en sais foutre rien. Bordel je suis en HU contre un type qui me 3bet constamment et je call avec 88... Flop 1067 il mise je call, turn 2 il check, il y a la moitié de mon stack déjà au milieu je fais allin… il call avec 10 5. Pas de miracle river, éliminé 7 ème avec 170$ et beaucoup de regret, la victoire était à 1’000$. J’ai tout de même cash out 300$ ici aussi.

Reste un point positif, même si ce n’est pas bien de cashout, j’ai déjà retiré 1’300$ du poker online pour un investissement de 100$. Aussi, j’ai la chance d’habiter en Suisse et de ne pas me faire entuber par l’Arjel… maigres consolations

Bankroll actuelle : 888$

mardi 6 juillet 2010

Infâme bilan du mois de juin

Je vais tenter de faire un bilan du mois de juin, avec un peu de retard je m'en excuse.

Je ne pensais pas vivre un jour un tel mois. Mon jeu restera sans doute pendant longtemps marqué par ce mois infâme.

231 games en HU, buy in moyens de 28.63$, perte de 584$ pour un ROI de -9%.



Le graphe parle de lui-même. Un vrai graph de fish. 5 sessions gagnante, 14 perdantes. Je ne saurais dire exactement quel en est la cause. Un mois de mai fantastique, une trop grande confiance en mon jeu, de la malchance, du tilt… probablement un peu de tout cela.

Bien sur il est plus aisé de mettre la malchance à l’origine de cela. Mais sur 230 games, la malchance, elle a bon dos. Bien sur, j’ai été malchanceux. Extrêmement malchanceux même. Le hasard fait partie du jeu. Désormais je sais que quand on part a tapis all-in préflop, que j’ai AK contre AJ, un J va tomber au flop. Ou si j’ai AA allin préflop contre QJ, deux J tombe dès le flop. Je sais aussi que quand je suis en coin flip, jamais je ne le gagnerais quand c’est un coin flip qui me permet d’eliminer mon adversaire. Quand il me reste 600 de tapis, la je le gagne. Mais qu’importe puisque je vais perdre mon 70/30 un peu plus tard dans le match.

Si j’ai A9 sur un flop 896, je pars allin et que mon adversaire me suit avec A6, je sais qu’il va tomber un 6.

Alors voilà, maintenant je sais tout ça, alors il me suffit de jouer avec.

Plus sérieusement, clairement un manque de réussite autant poussé a son paroxysme vous rend dans des états pas très agréable. Parfois même envie de chialer devant un x ème bad beat de la session, devant cette impression qu’il y a toujours la mauvaise carte qui tombe, cette impression même que c’est truqué.

Se dire que c’est la variance, mouais ok. Seulement, la variance ca ne m’intéresse pas. Ce n’est pas parce que j’ai fait 8 fois pile de suite en lancant ma pièce que j’ai plus de chance de faire face ensuite. Pire, j’ai peut-être fait 8 fois pile de suite, mais je peux encore faire 8 fois pile lors de mes 10 prochains lancer. Ce que je veux dire, c’est que jamais les 600$ ne seront compensé. Je les regagnerais peut-être. Mais un quart de ma bankroll s’est envolé alors que je jouais avec entre 60 et 100 buy in.

Heureusement que je fait une petite perf en MTT HU, le résultat global de mon mois est un -424$, je passe de 2’193$ à 1’769$.

Après 50 HU au mois de juillet, j’ai encore perdu 250$, mais j’y reviendrais…

Pour finir, deux petit graph. Le premier ma courbe en SNG HU depuis mes début… et la chute impressionnate :



Le deuxième, ma courbe en SNG HU pour les 3 derniers mois. Tout juste even. L’impression d’avoir fait 3 mois pour rien pèse également beaucoup sur le morale..



Bankroll à la fin du mois de juin : 1’769$

jeudi 1 juillet 2010

Mois de juin ENFIN fini... eRepublik?

Fin du mois de juin cauchemardesque... Un down qui aura duré un mois.

Une fin de mois avec une série à l'image de mon mois. Contre cet énorme fish :



1 victoire et 3 défaites. Dont la dernière, tout un symbole : j’ai 77 sur un board 745, il call mon push avec … 83o !

Turn 6.

Je termine sur une série en 34$ presque encourageant pour le mois qui vient, 5v4d.

Je reviendrais demain sur un bilan complet de ce triste mois de juin ou je perds plus de 400$

En attendant, je peux tout de même me réjouir de ne pas habiter en France. Pas d’Arjel pour moi, ouf. Un rake apparemment ignoble en SNG HU (environs 8% même en Turbo) fait qu’un joueur avec un ROI de 3% jusqu’à maintenant aura désormais un ROI de … 0%. Ajoutez à cela la diminution drastique de trafic. Pauvre joueurs de HU francais, je vous plains. Si jamais, la Suisse est en plein boom au niveau du travail, ca recrute dans tout les sens. Enfin je dis ca, je dis rien … :)



En attendant, je m’amuse sur eRepublik, un jeu passionnant, je vous donne la description :

eRepublik est un jeu en ligne massivement multijoueur gratuit et se jouant par navigateur. Il simule la vie en société moderne sous ses aspects politiques, économiques, militaires et sociaux. Le jeu est à l'échelle mondiale avec 371 835 joueurs actifs au 19 avril 2010, il s'agit donc d'affronter les autres pays, composés eux aussi de vrais joueurs.

Je ne pourrais vous décrire le jeu tellement il est riche.

Je vous conseil de venir vous inscrire par ce lien : eRepublik

Et de choisir la suisse comme pays, il y a de grande chose à réaliser en Suisse, surtout depuis que les Russes ont infesté le pouvoir en Suisse… Nous devons les chasser et pour cela nous avons besoin de votant ! Donc faites vous suisses, et je vous tiendrais en courant de ce qu’il faudra faire ! J’ai des sociétés en Suisse pour vous donner du job avec un bon salaire !

vendredi 25 juin 2010

Leak finder : s'arrêter 2 min et trouver ses points faible

La descente continue. Encore perdant hier, notamment sur un MTT HU ou je bulle de nouveau en perdant avec overpaire contre... quinte flush, décidément. D'autre HU ou je suis largement devant et je perds deux 70/30 de suite. Quand je gagne avec AK vs AJ, je suis heureux comme si je chattais un 2 outer...

D'ailleurs, hier, j'ai chatté un coup intéressant : board AJ4, j’ai A2 ca part a tapis (mouais), il a A4. Turn 2 river 2. Omfg ! Comme si le dieu pokerstars m’avait réservé toute ma chatte du mois pour un seul coup. Et quel coup, mon adversaire avait un tapis de ... 600.

Mais, je joue mal. J’ai vraiment constaté hier que mon jeu était totalement détérioré. Et cela dur surement depuis quelque temps, c'est souvent ev++++ de se remettre réelement en question, de trouver ses leak calmement, de constater que malgré le bad run des cartes, il y a aussi peut-etre un bad run du à nos moves. Voilà les points que j’ai constatés :

- manque de patience. Je joue de façon trop agressive et cherche a faire la différence trop vite.
- Trop de bluff. Lié avec mon manque de patience. 3 barel bluff tot dans la partie, je ne pense pas qu’on puisse faire de move beaucoup plus stupide que ca
- Pas assez de value bet. J’ai toujours beaucoup trop peur de tomber en face de plus fort que moi alors que tout porte a croire que je suis devant. Une des conséquences de ce mauvais run, ou je me suis trop souvent retrouvé avec du bon jeu contre les nuts.
- Trop de call perdant. Des call sur 2 ou 3 street ou je suis toujours sur qu’il bluff… « ah non il a nuts »…

Voici les points sur lesquels je vais m’attarder pour mes prochaines cessions. Si ca ne fonctionne toujours pas, je pense directement cash out 1000$ et repartir sur des limites plus basses, au moins je pourrais me dire que j’ai récupéré mes 100$ de départ plus quelque bénéf.

Bilan du jour :

Gains : -50.50$
Volume : 17 HU2 + 3 MTT HU
Bankroll : 1’778$

jeudi 24 juin 2010

Descendre de limite avec une bankroll conséquente?

Alors que j'envisageais de redescendre de limite pour éviter d'être trop affecter par les pertes, je suis tout de même resté en 23$. Pourquoi ?

Lorsqu'on a la bankroll suffisante, c'est je pense une erreur de redescendre de limite. Après avoir perdu 500$ sur un mauvais run en 23$ et 34.5$, si je repasse en 11$ et il me faudra 2 à 3 fois plus de temps pour regagner ce que j’ai perdu. Bien sur, la question est : est-ce que mon état de déprime pokeristique due à mes perte n’affecte pas trop mon jeu ? A voir, pour l’instant, je continue en 23. Ca serait vraiment con de subir le bad run en 23$, descendre en 11$ et y faire un super bon rush. Je préfère avoir le rush en 23$, même si il commence VRAIMENT à ce faire attendre...

Hier, juste le temps de 2 game. Le premier, tout un symbole : dans le premier niveau, vilain est un très mauvais joueur, il a raiser qu’une main préflop a 6bb. La deuxième fois qu’il raise, il envois de nouveau 6bb préflop, 120 pour des stack effectif de 1300. J’ai AA, et n’ai pas arrêté de l’agresser, je sais qu’il y a de grande chance qu’il ait une bonne main et est confiant pour qu’il paie mon allin avec une pocket pair ou mieux, un Ax. Je fais tapis direct, il call sans hésiter avec AJ. Cool, un petit 90/10 pour la route.

Flop JJx

Deuxième match, vilain assez fishy call mon check raise au flop avec 3ème paire ainsi que les deux street suivantes. Nice bluff pourri.

Toujours en verve donc.

Bilan du jour :

Gains : -46$
Volume 2 HU
Bankroll : 1’828$

mercredi 23 juin 2010

Why iz bad run ?

C’est un terme qu’on utilise à tout vas dans le poker. On perd quelque coin flip de suite et on est en bad run. Moi-même je me plaignais au mois de mai d’être en bad run.

Croyez-moi, un bad run, un vrai c’est bien pire que ca. En image, voilà ce que ça donne :



Un truc de fous. Gagner 7 HU sur 30, c’est pas seulement être mauvais. J’espère du moins, sinon je suis vraiment une immense pomme.

Le bad run, c’est pas seulement des 80/20 perdu, c’est pas seulement une courbe d’ev négative. En HU, c’est aussi des petits truc, comme être card dead au moment ou les blinds passent à 50/100, et qu’il nous reste 1000 jetons et qu’on ne peut pas envoyer les 74 82 93 qu’on reçoit et qui nous fait passer super short.

C’est les grosses mains qu’on trouve et que chaque fois son adversaire a mieux. On attend d’avoir une main pour faire face à l’aggro de service, et quand on touche notre brelan, il a KK en main pour full. Quand on peut shove un des nombreux 3 bet de notre adversaire avec AQ, il a AA.

Des mains ou on est largement devant et ou ca split miraculeusement.

Et bien sur, à cela s’ajoute des mains juste surréaliste, deux exemple dont je me rappel de ma session d’hier, flop 9T6, j’ai 97 en main, je shove, vilain call avec… Q8 sans tirage couleur ! Turn Q, river brique. Ou autre grand cru, j’ai QT, flop T93, je shove, vilain call avec … A8. turn A. C’est vraiment incroyable cette sensation que la carte qu’on ne veut pas va tomber. Dans ma tête je me dis : pas d’as, pas d’as, pas d’…. et l’as arrive.

Dans ces conditions, il est très difficile de bien jouer. Impossible même. Les erreurs sont beaucoup plus fréquentes, notre cerveau réagi différemment, comme si ca ne suffisait pas, on spew des HU bêtement.

Pour le reste, je fais enfin une session pas trop négative hier, 8v8d, en commençant quand même par 3 défaites. Je fais également un MTT HU, ou je fini à la bull, éliminé avec AQ qui rencontre AA preflop.

Heureusement, je joue un SNG 45 joueurs à 6.5$ que je gagne pour quelque $ de gains qui rendent ma session positive. Par contre, là j’ai chatté un 30/70 et tout mes 70/30.

Bilan du jour :

Gains : +66$
Volume : 16 HU, 1 MTT HU, 1 SNG 45j
Bankroll PS : 1’874$

mardi 22 juin 2010

Mais quel JEU DE CON !!!

7win, 23 loose.

Voilà le résumé de mes 30 derniers games. Soit -436$, un cinquième de ma bankroll, partie en fumée, sur des 70/30, des 80/20 au flop, des coin flip qui ne passe étrangement jamais, et forcément sur des bad play , tellement il est difficile de jouer son A game dans ces conditions.

Cette série se fini par un 1v9d. A ceux qui se demande comment peut être la variance en HU, voilà. Elle peut aussi être abominable, démoralisante, déprimante. Tout joueur de poker passe par la. Mais bordel ca fait mal !

30 jours de grind pour rien…



Bien sur la variance a bon dos. J’ai l’impression de plus savoir quoi faire pour gagner. Je fait des mauvais bluff, des mauvais call… Mais que faire quand on ne touche pas de cartes, et quand on touche enfin, notre adversaire a les nuts ou call notre overpair avec top pair et fait brelan ? Je sais plus comment jouer, je sais que quand ca part allin, même avec AK vs A2, il va toucher son 2. Et il le touche.

J’hésite à tout retirer tellement ca gave. Ou jouer des 6$ pour ne pas être affecté par mes pertes. Bref, je suis dans la merde. Mais quel jeu de con !

Magnifique bilan du jour :

Gains : -248$
Volume : 14HU2 (3v11d)
Bankroll : 1’808$

lundi 21 juin 2010

J'ai gagné le sunday milion ....

Et je vous offre la possibilité de partager mes gains!! ;)

N'oubliez pas mon concours que peut vous permettre de remporter jusqu'à 10'000$. Vous pouvez encore y participer aujourd'hui.

Plus de précisions ici

Vendredi noir...

220$ d’envolé. Psshiit

J’ai tout d’abord continué mon expérience des super turbo sur ipoker.

Résultat : 21v 29d sur la session, une boucherie. Des coins flip impossible à gagner, il suffit de très peu pour bad runner, mais si vos coins flip ne passent pas, un ou deux 70/30 qui ne passent pas, et vous voilà dans une très mauvaise passe.

Conclusion, je stop cette variante beaucoup trop tiltante, et beaucoup trop sujette à la variance. L’edge ici est tellement ténu qu’il faudrait à mon avis un volume de malade pour pouvoir avoir un résultat convenable, sauf good run bien sur, mais bon c’est tellement rare au poker…

Voici un petit aperçu de la variance sur 130 game à 10$.



Comme si ces 100$ et quelque de perte ne suffisaient pas, je passe sur PS, peut-être un peu en tilt, peut-être avec un jeu détérioré… et j’enchaine alors 5 défaites de suite contre le même fish. Je ne me souviens plus de toutes les horreurs qu’il m’a infligé, juste un JJ vs A6 perdu allin preflop, et un K8 sur flop K8x, au premier niveau, cbet relance allin… vilain call finalement mon allin avec K9, un 9 viendra me crucifier à la river. Ou un autre all in turn avec quinte payé avec flush draw, qui rentre bien-entendu.

Impossible de gagner donc, rien ne passe, et tiltage en 57$... heureusement, cela sauve à nouveau ma session (2v-1d).

Bref, mois de juin catastrophique qui se poursuit, je me dirige de plus en plus vers mon premier moi négatif

Bilan de la journée noir :

Gains : -218$
Volume : 10 HU Pokerstars / 50HU super turbo P770
Bankroll : Pokerstars : 2’057$ ; P770 : 245$

vendredi 18 juin 2010

Premier pas en SNG HU super turbo et Concours Sunday Milion

J'avais parlé de la stratégie pour les SNG HU super turbo de p770 hier.

Mise en pratique, il s'avère comme prévu que ce format est forcément beaucoup sujet à la variance. La plupart cela fini en blind 100/200 ou 150/300. Reste qu'il y a encore des joueurs qui fold leur en BB après avoir mis leur blind de 300 et avec 300 derrière.

Après 54 (30v-24d) hu super turbo a 10.5$, j’ai quand même la confirmation que le niveau est très bas. J’ai rencontré très peu de reg gagnant sur beaucoup de partie, comme c’est le cas sur pokerstars. Bon, en 10.5$ c’est peut-être normal. J’ai vu des moves abominables, voici le pire :

Blind 10/20

Vilain 1300
Hero 1700

Vilain limp à 20
Hero raise à 80 avec 55 en main
Vilain call 80

Flop : A2A

Vilain check
Hero mise 100
Vilain raise à 1100 ( !) il lui reste 120
Hero raise allin
Vilain fold !!!

L’edge ici c’est clairement la faiblesse du field.

J’ai rencontré très souvent les mêmes joueurs tout au long de la soirée. Malheureusement, impossible de prendre des notes sur P770, quelle daube ce soft ! Je vais donc continuer de grinder ce format jusqu’à ce que j’ai un échantillon assez large pour pouvoir tirer des conclusions sur ces super turbo. L’avantage, c’est qu’on peut plus facilement multitabler, ca demande un peu moins de read et d’adaptation à l’adversaire qu’un HU traditionnel, donc le volume peut être considérable.

N’oubliez pas le concours « j’ai gagné le Sunday million » ! Comme je ne serais pas là ce week end, je vous accord jusqu’au lundi 21 juin pour ecrire vos papier avant de passer aux votes.

Merci à ceux qui ont déjà participé, je vois que l’arjel hante votre inspiration !

Bilan du jour P770 :

Gains : 19.8$
Volume : 54 HU super turbo (30v-24d), MTT 2.2 rebuy, SNG 18j 11$
Bankroll : 370$

Bilan du jour Pokerstars :

Gains : -21.5$
Volume 3 MTT HU Knockout (2 tours passés…)
Bankroll :2’170$

jeudi 17 juin 2010

SNG HU super turbo : un truc pour maniac gambleur?

Ca ressemble a du gambling, ca sent comme le gambling... mais ce n'est pas du gambling !


Je parle des SNG HU Super Turbo de ipoker, sur P770.

Une petite session hier m’a permis de tester une première technique : être un maniac ! Incroyable comme c’est bon de jouer tel un donky maniaque ! Quand je touche QQ, je suis ainsi payé sans problème. Bon l’autre en face a QJ, une main bien trop forte contre ma premium : flop JJx, bye !

Je vais poser ici les données de l’équation :

Augmentation des blinds toutes les minutes.

Niveau des blinds :

10/20
20/40
30/60
50/100
100/200
150/300

Juste quelque main par niveau. En 5 minutes on est en push or fold. Mais c’est 5 minutes super importantes. Pas le temps de s’adapter à son adversaire, pas le temps d’avoir de read élaboré, ou de jouer beaucoup de main post-flop.

De prime abord, on pourrait penser qu’il n’y a quasiement pas d’edge sur ce format. Je pense le contraire (l’avenir va peut être me faire mentir). Voici les avantages que l’on a sur ces mauvais adversaires :

- L’agressivité au début de tournois :
Les premier level défilent à une vitesse folle. Pas le temps de souffler et on a déjà des blind de 100… Et pourtant, ces premiers levels sont décisifs. Ici, inutile de folder au bouton. Raiser 72o à 3bb au premier level et miniraiser à partir du deuxième, envoyer son cbet, un 2ème barrel si nécessaire, voir un 3ème si il le faut. On vous suivra rarement jusque la sauf si votre adversaire à toucher une vrai main, ce qui sera rarement le cas. Evidemment, si vous avez fait folder votre adversaire 3 fois du suite avec 2-3 barrel, ralentissez la cadence, il faut lui laisser gagner quelque petit pot minime en checkant au flop et en le laissant miser. Le temps que votre adversaire se rende compte que vous êtes un maniac, il aura déjà perdu un bon tiers de son stack.

Oop, c’est pareil. Enfin presque. Sur P770, les adversaires que j’ai rencontré jusqu’ici limpaient énormément de bouton ! Prendre le lead au flop est souvent gagnant. Contre les adversaires qui raise souvent au bouton, n’ayez pas peur d’aller voir des flop avec des mains moyennes. On a pas le temps d’attendre les premiums, il faut agir vite.

- la phase de push or fold :
Dès les blind arrivée à 100, les stack effectif sont souvent de 10bb ou moins. La c’est clairement du push or fold. On desserrera donc logiquement nos range de push/call quand les blind augmenterons. Mais même à moins de 10bb, vous trouverez des adversaire pour limper. D’autre terrorisé par vos 2-3 premier allin. Ou encore des call à votre push avec 58s.

Clairement, une situation qu’ils ne maitrisent pas. Et si on en revient quand même à se remettre au hasard d’un coin flip, on aura souvent la possibilité de gagner de nombreuse blind avant de voir un showdown.

- Le volume :
Un game doit durer entre 1 et 5 minutes. La possibilité de faire je pense 15 game/heures. Avec un rackback de 30% sur mon bonus jusqu’à hauteur de 130$, il me suffit d’être break even en 21$ pour avoir du 1.5% de ROI. Rajoutons un petit edge sur le field, et je pense pouvoir avoisiner les 3% de ROI y compris rakeback, soit un taux horaire 9.5$/heures. Qui avoisine mon taux horaire en 23$ turbo sur pokerstars jusqu’à présent. Pour cela il suffirait d’environs 53% de victoires… Possible ? Wait & see

Bilan du jour : (P770 only)

Gains : 11.25$
Volume : 10 HU super turbo
Bankroll : PS 2’192$; P770 350$

Le plus grand exploit de toute l'Histoire !!!

Vive la suisse !! C'était la fête hier ici. Gagner 1-0 contre l'Espagne en coupe du monde, c'est selon les suisses leur plus grand exploit de l'histoire du foot suisse !

Il faut dire, que sur 18 matches contre l'Espagne, la Suisse avait quand même fait 3 matches nuls. Pour 15 défaites…

Une victoire contre le cours du jeu, mais une défense de fer durant tout le match. Peut-être cette victoire va désinhiber ces suisses qui joue toujours petit, qui ne croie jamais à la victoire, pour qui un match nul c’est déjà un bon résultat, qui ont toujours l’ambition timoré. Le match en était l’exemple parfait. En première mi-temps, la suisse avait l’air d’être une équipe d’amateur. Pas capable d’aligner 2 passes quand enfin ils récupéraient la balle aux espagnols. Tout le monde disait qu’ils n’avaient aucune chance, eux tous joueurs de grand club, contre l’ogre espagnol, et les joueurs suisses devaient être eux-mêmes convaincu qu’ils n’avaient aucune chance.

Après le but, ils ont enfin montré des belles choses. Des passes qui peuvent aussi être précise, tranchante et décisives. Des occasions de but, enfin, et des attaquants qui montrent qu’ils peuvent aussi faire des crochets et autre gestes technique.

Bref la Suisse ne sera pas championne du monde, il leur faudrait pour ca 3 ou 4 « exploits ». Et désormais, pour tout les Suisses, cette coupe du monde est déjà une réussite, toujours ce manque d’ambition.

En tout cas, bravo la Suisse !

mercredi 16 juin 2010

De retour dans l'aquarium P770 !

5 défaites de suites dont 3 en 34.5$, ca fait mal. J'ai réussi à perdre un 99 vs 88, bon déjà je trouve ca énervant, mais quand je perds ensuite avec AA contre A4o et ses quelque % d’équité...

Reste une bonne nouvelle ! J'ai décidé de retirer ma bankroll P770. Pour cela, j'ai du faire un dépôt, car je n'avais jamais déposé sur cette room (bonus 7.7$ inside !). Donc virement de 130$ car le minimum était de 100$ pour les virements bancaire. Et je constate que j’ai un bonus 1er dépôt de 100% ! Déblocable par tranche de 2$, selon mes calculs environs 30% de rackback soit une augmentation non négligeable du ROI de 2%. Offre très intéressante, je me mets donc à jouer sur P770 et… mon dieu comme le niveau est faible !! Après presque une année de pokerstars, retourner sur 770 c’est comme manger du caviar après avoir manger du manioc pendant une année.


Je lance un SNG 18j turbo 6max à 10$, je joue LAG donky bourrin et me fait payer chacun fois que j’ai les nuts. Je me balade tout le tournois huge chips leader et gagne le HU : 90$. Le reste sera fait en SNG HU 10.5$, le niveau est tellement faible ! La structure est différente, il me faut un petit temps d’adaptation, mais je m’y suis vite fait. Bien sur le lot d’horreur est au rendez vous, mais pour l’instant dans l’ensemble, la chance me souris.

C’est donc un petit +100$, pour une bankroll sur 770 désormais à 339$. À noter que mon dépôt est largement compensé par mon retrait de 500$. En résumé, sur P770, j’ai gagné 700$ en partant de 7.7$, et sur PS 2’200$ en partant de 100$. En une année, passer de 107.7 $ à 2’900 $, ce n’est certes pas difficile (boku ne me contredira pas) mais ca reste un petit exploit personnel dont je suis fier.

Je continuerai de grinder sur 770 ces prochains jours pour voir ce que je peux y faire. Gros inconvénient, le soft, affreux, souvent pas facile de s’inscrire à un SNG HU, et une fois qu’un SNG turbo 10$ est lancé, il faut parfois attendre une plombe pour s’inscrire à un nouveau. A tester aussi les super turbo, agrémentation des blindes toutes les minutes, ca peut-être pas mal pour progresser en push or fold, et pour engranger rapidement du rackback.

L’actu du jour, K. a gagné le Sunday million de ps.fr, et le mystérieux anonyme espionne toujours scrupuleusement Rincevent,

N'oubliez pas de gagner avec moi 10'000$ au Sunday Milion

Bilan du jour :

Gains -107.5$ sur PS, +100.25 sur P770
Volume : sur PS : 6 HU2 (2v-4d), 1HU4 perdu et 1 MTT HU ; sur P770 : 9 HU2 (6v-3d) 1 SNG 18j (1st)
Bankroll : PS : 2’192$ ; P770 : 339$

mardi 15 juin 2010

Enfin de la WIN !!!



Après un début de juin très difficile, me voici enfin sur la bonne voie. Non seulement je gagne, mais en plus j'ai eu l'impression de retrouver mon jeu. Bien sur, c'est plus facile de retrouver son jeu quand on touche, et quand on trouve des adversaires au style qui nous va bien. Notamment un mauvais joueur, qui après m'avoir battu une fois sur un 2 outer river (!), perdra 3 fois de suite contre moi. Des open fold à la pelle au flop (wow), des open overbet push quand j’ai quinte flush (re-wow… voir ci-dessous)

J'ai en plus fait des gros fold, que je n’aurais pas faits ces derniers jours. Aussi, j’ai joué très agressif, sur tout mes match. Au point qu’un reg finisse par m’envoyer son tapis sur les blind 10/20 après ma relance de 3bb. Il avait K3s, malheureusement pour lui j’avais JJ.

Sur 3 match que je perds, il y a le 2 outer river (board 5844, K4 vs A8) et un AK qui perd allin preflop contre AJ. Donc très peu de spew et de mauvais moves.

Un bilan de 11v-3d évidemment inhabituel, un tel pourcentage de win est presque indécent en HU. Mais ca me permet de remonter la pente. Je suis toujours en négatif en HU depuis le début du mois.

Le reste de l’actualité des blogs, c’est l’officialisation du sponsoring de viedefish par 888poker, et surtout, le concours « j’ai gagné le Sunday million » toujours ouvert, qui peut vous permettre de gagner jusqu’à 10’000$ sans dépenser un centime !

Et en bonus la main du jour. Un peu de trashtalk et de slowroll contre cet adversaire qui prenait un malin plaisir à m’insulter et à me traiter de donk :

PokerStars Game #45512218447: Tournament #282832574, $33.00+$1.50 USD Hold'em No Limit - Match Round I, Level III (25/50) - 2010/06/14 23:15:51 CET [2010/06/14 17:15:51 ET]

Table '282832574 1' 2-max Seat #2 is the button

Seat 1: zizi_dore (1580 in chips)
Seat 2: dreap75 (1420 in chips)

dreap75: posts small blind 25
zizi_dore: posts big blind 50

*** HOLE CARDS ***

Dealt to zizi_dore [Qh Th]

dreap75: raises 50 to 100
zizi_dore: calls 50

*** FLOP *** [Jh Td 9h]

zizi_dore: checks
dreap75: bets 100
zizi_dore: calls 100

*** TURN *** [Jh Td 9h] [Kh]

zizi_dore: checks
dreap75: bets 1220 and is all-in

zizi_dore said, "lol"
zizi_dore said, "ahahah"
zizi_dore said, "huuuum"
zizi_dore said, "time¨"
zizi_dore said, "rematch please"

zizi_dore: calls 1220

*** RIVER *** [Jh Td 9h Kh] [5c]

*** SHOW DOWN ***

zizi_dore: shows [Qh Th] (a straight flush, Nine to King)
dreap75: shows [Qc Js] (a straight, Nine to King)

zizi_dore collected 2840 from pot
dreap75 finished the tournament in 2nd place


Bilan du jour :

Gains : 185$
Volume : 14 HU2, 1 MTT HU Knockout
Bankroll : 2’299$

lundi 14 juin 2010

zizi toujours en quête de chatte

Je déteste faire la pleureuse. Et pourtant, pour relater mes résultats, je ne peux pas vraiment l’eviter.

Pour vous donner une idée d’une mini-séance d’un joueur de HU, je commence par faire 2 games, 2 victoires, enchaine par 2 défaites. Je suis donc even sur ma session. Je fini par 2 parties avant de partir, et là, un allin au turn avec 80% d’équité : perdu. Et sur le dernier, flop 856 j’ai 56, il fait son cbet je relance fort. Il suit. Turn Q, ca part allin. Il a Q10, river 10. Remarquer, mes deux adversaire était des huge reg fish perdant… enfin vous l’aurez compris avec son call au flop sans aucun tirage.

Voilà une session qui aurait du se terminer à +2 buy in, mais qui se transforme en -2 buy in. A la place d’être à +66$, je suis à -66… 132$ de perdu, ca fait vraiment mal au moral.

Sur mes 10 dernier games, j’ai accumulé 2 victoires. Je ne sais plus jouer, je commence à faire n’importe quoi, et quand je joue bien ou que j’ai des cartes, je déchatte.

Ce week-end aura donc été à l’image de mon début de mois : 12 games, 4 victoires…

Reste heureusement un Sunday million à jouer bientôt. D’ailleurs, il vous reste toujours la possibilité de gagner avec moi.

Quant au maître du pokerblog buzz, j’ai nommé xewod, il invente la pokeroulette, que je vous invite à tester.

Bilan du week-end

Gains : -126.5$
Volume : 12 HU (4v-8d)
Bankroll : 2’114$

jeudi 10 juin 2010

J'ai gagné le Sunday million !!!

Je ne saurais trouver les mots pour retranscrire la joie qui m'habite en ce moment... J'AI GAGNE LE SUNDAY MILLION !!! omg !!



Sauriez-vous trouver les mots pour moi ?

C'est l’objet de mon concours, intitulé "j'ai gagné le Sunday Million", réservé aux bloggers.

Voici en bref, les conditions de participation :

- Avoir votre blog ouvert avant le mercredi 9 juin 2010
- Poster un billet avec comme thème : "J’ai gagné le Sunday million" imaginez le billez que vous écrieriez en cas de victoire de ce tournois (date limite : vendredi 18 juin)
- Faire la promotion de ce concours et insérer mon blog dans votre blogroll (je ferais de même pour le votre)

Une fois la date du 18 juin passé, tous les participants au concours voterons pour leur billet préféré, il sera bien entendu interdit de voter pour soi-même. Le grand gagnant touchera 5% de mes gains lors du Sunday Million et Sunday ¼ de million que je financerais à l’aide de mes FPP. Le dimanche ou je participerais aux tournois est encore à définir.

Soit en cas de victoire (probable) du SM, vous empocherez 10’000$ ! Si je termine 9ème vous gagnerez environs 550$, 30ème 150$, 50ème 130$, etc etc.

Je me réjouis déjà de lire vos billet décrivant une situation que nous rêvons tous de vivre un jour.

Bilan du jour :

Perte potentielle de 10’000$


PS : indiquez dans les commentaires de ce poste un lien avec votre billet.

Invoque la chatte

J'ai lu surasuri, grand spécialiste français en sng hu, dire qu'être break even sur 800 game arrivait aux regs.

Vous me voyez venir : je suis perdant sur 100 games en juin et je me cherche des excuses pour pouvoir accuser la variance ? Et bien non !

La réflexion que m'inspirent ces propos, c’est que si un reg gagnant peut être break even sur 800 game, on peut dire qu’il est malchanceux sur 800 games. Et si ils arrivent à être assez malchanceux pour être even après 800 games au lieu de gagner 5% de leur buy-in * 800 (par exemple 2'300$ avec buy in 57.5$), je me pose une grave question :

Est-ce que j’ai pu être chanceux sur mes 1'000 games ? Suis-je un joueur perdant qui a eu quelques run good qui font de ma courbe une droite qui monte presque régulièrement ? Si c'est le cas, la seul chose que je peux faire, c'est invoquer la chatte!



Mes 100 derniers games me font réfléchir, douter. Sur mes 97 derniers HU à 23$ et 34$, mon bilan est de 46v – 51d, soit 242$ de perte.

La confiance peut vite tourner. Il y a 2 semaines tout me réussissait. Maintenant, je n’arrive plus à finir un HU. Je domine un adversaire tout les premiers niveaux, monte un stack de 2000, et une fois les blind haute, c'est fini, il me prend un gros pot, je touche plus de carte pendant 4-5 orbites, je suis short, je push et je perds. C’est un scenario que je vis tellement souvent ! Et pas contre des sharks, c’es bien ca le pire, c’est la plupart du temps des reg-fish perdant, qui ont fait 2000 HU et qui ont plus de 5k$ de pertes.

Bref, le doute n’est surement pas le moyen de remettre son jeu sur le droit chemin… mais sais-je seulement quel est ce chemin ?

A decouvrir aujourd'hui les excellents blog de K., de Stefal et de Lipaonline. Ce dernier propose un concours intéressant sur son blog.

Bilan du jour :

Gain : -9$
Volume 6 HU2 (3v - 3d)
Bankroll : 2'240$

mercredi 9 juin 2010

Les montagnes russes : aujourd'hui la descente...




C’est la première fois que pendant une session, j’ai envie d’arrêter le sng hu…

A chaque fois que je fais une huge session positive, le lendemain, c’est la débandade.

Mardi je gagne presque 300$, et mercredi j’en perds la moitié. Le sort me laisse rarement fêter mes succès très longtemps.

J’ai vécu de telles affreuseté hier qu’il serait indécent de les relater ici. Des 4 outer river ou des 3 outer flop, des classique 70-30 perdu qui s'enchaine… Ca me fait encore froid dans le dos.

Mais j’ai aussi et surtout mal joué, tilté, pesté, dilapidé des moitiés de stack sur un bluff en deuxième main pour que mon adversaire me montre middle paire. « ah ouais, il est nul, dommage j’ai bientôt plus de jetons… »

Pour couronner le tout, lors des 4 MTT HU Knockout, je ne gagne qu’un seul match !

Un tilt en 57$ encore, et cette fois je joue 5 match contre le même huge fish, j’en gagne 3 heureusement… Mais le bilan est dramatique : 4v-8d en 23$ et 6v-7d en 34$...

Le mois de juin est pour l’instant une catastrophe au niveau des HU : Sur 98 game, 48v-50d, dont 5v-2d en 57$ qui me sauve du naufrage.

Heureusement, ma petite perf en MTT couvre ces pertes, mais comme je suis parti, le mois de juin pourrait bien être mon premier mois négatif en HU.

Pendant ce temps, Rincevent crée le buzz grâce aux élucubrations d’un anonyme, et slowroll nous révèle les arguments édifiants utilisé par les casinos pour interdire les tournois de poker en Suisse.

Bilan de la session :

Gains : -147$
Volume : 30 HU2 (13v-17d), 4 MTT HU
Bankroll : 2’249$

mardi 8 juin 2010

Un bad beat à 400$

Il y a des bad beat qui font plus mal que les autres.

Hier, j’ai perdu quelque 75% au flop, un 94% au flop, et d’autre encore. Pourtant, je les ai vite oubliés.

Celui qui m’a vraiment fait mal, c’est un simple 70-30. Tournois HU knockout, demi-finale, première main du HU. J’ai KK. Je relance. Il me 3bet, je 4bet il push. Je call et il retourne AQ.

Vous l’avez deviné, il touche son A, à la turn. Je gagne 196$. Les deux finaliste avaient 353 et 589$. J’ai crié en voyant cet As arriver.

Un bad beat qui vaut 400$. Un 5ème de ma bankroll. Ouch.

Ma session a été plus que positive, le plus gros gain total depuis que je jouse, 10v-5d en HU et un bon ITM dans ce MTT, il me reste ce goût amer de la victoire qui était à porté de main, surtout que celui qui aurait dû être mon adversaire était tout sauf un bon joueur. J’étais déjà arrivé en demi de ces tournois, j’avais alors mal joué. C’est peut-être stupide, mais ça m’énerve beaucoup plus de perdre par malchance que parce que je spew. C’est sans doute encore un de mes leak, d’avoir de la peine à accepter cette part de hasard. Mais quand elle coûte autant cher, c’est dur…

Le point positif quand même, c’est que ces tournois sont vraiment remplis de mauvais joueurs de HU, et qu’il est somme tout assez facile d’y perfer. J’ai trouvé une bonne stratégie hier pour profiter de la structure et l’utiliser à bon escient.

Pour l’instant, j’ai effectué 13 de ces tournois, deux fois en 1/2 finale, plus tout les bounty, j’arrive à un bénéf de 406$ pour 136 investis. Nice ROI de 300% !

Bilan du jour :

Gains : 296$
Volume : 15 HU2 (10v-5d), 1 HU4 (1d), 3 MTT HU
Bankroll : 2’396$

lundi 7 juin 2010

Aborder un HU en MTT lorsqu'on est une tanche


L’article de ce jour publié par rincevent, m’inspire.

Pour résumer, rincevent est arrivé jusqu’au HU d’un freeroll 10’000$. Qu’il a perdu.

Il regrette, je cite, d’être une tanche en HU.

Après tout les efforts consentis pour arriver dans le HU final, ne pas savoir comment aborder de façon optimal ce dernier face à face est frustrant. Je l’ai connu il y a environ une année, quand je suis arrivé en HU d’un petit MTT, avec 3 fois le stack de mon adversaire. J’ai magistralement perdu ce HU, et perdu une bonne occasion de multiplier mes gain par deux.

Parce qu’un HU en table final d’un tournoi coute cher. En général, le prix accordé au premier est presque le double du deuxième.

Donc voici les conseils que je donnerais à mes lecteurs un peu paumé en HU qui jouent des MTT. Ou même des SNG, car perdre trop souvent un HU en SNG pénalise durement votre ROI.

1. Pour ne pas miser en HU, il faut avoir une bonne raison.

Cette phrase lue dans un random magazine de poker, est pertinente. Non pas qu’il faut jouer tel un maniac, encore que certain reg qui maitrisent le « power poker » ont des succès probant.

Mais pour commencer, il vous faut raiser tout vos bouton ou presque, jusqu’à ce que votre adversaire vous donne une bonne raison de ne pas le faire. Car finalement, pourquoi raiser Q8s et pas 72o si c’est pour fold sur un 3bet ou pour jouer le flop qu’on aura manqué très prudemment ? Limper (voir pire : folder) au bouton rend les décisions de votre adversaire beaucoup trop facile. Les raisons principale qui peuvent vous pousser à limper ou folder beaucoup de main, c’est si votre adversaire vous 3bet souvent, si il call trop souvent vos relance ou si vous voulez l’attirer à jouer postflop parce qu’il y est mauvais.

Le 3bet est une arme redoutable en HU car beaucoup plus utilisé. A9 ou une poket pair contre un agressif, ca se 3bet souvent. En full ring UTG, c’est un easy fold. 3better souvent votre adversaire aura comme conséquence de se faire payer plus facilement ses monstres. Et de remporter beaucoup de pot conséquent si votre adversaire peine à folder sur un 3 bet. Ou simplement récupérer le précieux pot en cas de fold de votre adversaire

Toutefois, le 3bet est une arme à double tranchant. Elle peut se retourner très vite contre vous et faire très mal. Se retrouver dans un pot 3bet (donc conséquent) OOP avec une main non-faite comme A9 sur un board qui ne touche rien ou une petite paire sur un board plein d’overcard, c’est souvent une situation très délicate. Si vous décidez de cbetter au flop en bluff ou semi-bluff, votre stack à souvent largement fondu. Attention donc au board, et demandez vous toujours avec quoi votre adversaire a pu caller votre 3bet ?

Vous aurez un avantage considérable au flop parce que votre adversaire a rarement un monstre (souvent il 4bet son monstre). Checker dans un pot cbetté est souvent une erreur, mais cbetter un pot 3bet qui touche énormément la range de votre adversaire est également souvent une erreur.

2. OOP, tight tu seras

Lorsque vous vous trouvez OOP, plus vous callez souvent, plus vous aurez des décisions délicates à prendre. Et comme vous le savez, le poker est un jeu dans lequel nous devons faire le moins d’erreur possible, alors inutile de vous mettre dans des situations difficile ou la décision sera difficile et ou l’erreur sera de ce fait fréquente.

Tight OOP donc, ca ne veut pas dire d’être autant tight qu’UTG en full ring, bien évidemment. Et ca dépend fortement de l’adversaire également : vous callerez plus facilement avec Q8s un adversaire qui raise tout ces boutons plutôt qu’un adversaire avec 8% de PFR. Sélectionnez bien vos mains de départ avec laquelle vous voulez vous engager dans un pot OOP. Si votre adversaire est très mauvais postflop, vous pourrez aller voir plus de flop.

3. Lire la main de l’adversaire

Avec la pratique, on peut souvent dire lors d’une main : vilain a deux paire, ou vilain à un 8 ou un 9, et cela s’avère souvent correct. Je m’amuse parfois à impressionner ma copine qui me regarde jouer en lui disant ce qu’à mon adversaire. Evidemment, ca ne marche pas à tout le coup…

Alors comment devez vous faire ? ah…. C’est un sujet tellement vaste, comme tout ce qui touche le HU.

Pour lire son adversaire, il faut se mettre dans sa peau. Il ne suffit pas de se demander : « comment aurais-je joué si j’avais cette main ». Il faut se demander « comment aurais-je joué cette main si je jouais avec son style, ses force et ses leak ».

Observez bien ses betting patterns. Souvent votre adversaire vous révélera la force de sa main grâce à valeur de ces bet. Soyez particulièrement attentifs à cela.

4. la taille des stack effectif

Le stack effectif est le stack du plus petit tapis des deux joueurs. Plus il est petit en nombre de blind, plus il faut être agressif, plus la valeur des cartes augmentes. Une top pair avec 12bb de stack effectif, c’est souvent un monstre et vous chercherez à partir à tapis. La même paire avec un stack effectif de 50bb sera à jouer agressivement mais avec prudence. Après une relance classique de 3bb, on aura 6bb dans le pot arrivé au flop. Gagner ou perdre 6bb lorsque vous en avez 50 devant vous sera dérisoire. Par contre, quand votre tapis en fait 12, ce pot est très important.

En dessous de 12bb environ, vous êtes en push or fold. Et plus votre tapis diminue, plus votre range de push augment au bouton. Pour cela, jeter un œil sur la méthode SAGE et autre guide de push or fold. Cela est toujours intéressant et vous permettra de vous faire une idée des range de push et de call. Mais comme toujours en HU, cela dépendra de votre adversaire.

5. L’adaptions.

La raison pour laquelle le HU est impossible à enseigner, c’est parce que la plus grande force d’une joueur de HU est l’adaptation. On pourrait écrire un guide en disant : contre un joueur tight, jouer loose, contre un maniac, attendez les bonne mains et n’hésitez pas à caller avec A high, contre une calling station, valubettez thin, etc…

Mais chaque adversaire est différent. Chaque joueur tigh est différent, chaque calling station est différent… Xewod disais sur son blog : En HU, il y a autant de façon de jouer que d’adversaire. Et il a tellement raison.

Pour vous adaptez à l’adversaire, repérez ses leak. Ce n’est pas évident et le temps vous est souvent compté. Mais il y en a des facilement reconnaissable. Trop loose OOP, call des gutshot ou A high sur 2 street. Abandonne facilement le coup postflop. Etc… En fonction de cela, établissez un plan d’action, une solution face à son jeu. Prenez le temps de réfléchir, ne jouez pas tête baissé le plus rapidement possible. Arrêtez-vous, et trouvez une solution au problème qu’il vous pose, ou exploitez à mort ses leak.

Car l’adaptation c’est la clé. Et finalement ce chapitre vient contrecarrer les 4 premiers. Relancer tout ces boutons c’est bien ? Et bien je ne sais pas, ca dépend de l’adversaire… Faut-il jouer très tight OOP ou faut il voir un max de flop : ca dépend de l’adversaire. Si vilain overbet sur ce board, c’est qu’il a rien sinon il chercherait à ce faire payer, pas vrai ? et bien ca dépend de l’adversaire. Faut il obligatoirement passer en push or fold si il me reste 11bb ? ca dépend de l’adversaire…

Pour terminer et conclure sur l’article initial de rincevent, Il pense avoir mal joué parce qu’il a callé un 4bet allin de son adversaire avec QTs. Si son adversaire le 4bettais souvent, et qu’il avait engagé plus de 25% de son tapis, ce n’est pas un si mauvais call je pense… Contre le AJ de son adversaire on a 42% d’équité, et contre un adversaire qui 4 bet allin souvent et sur des stack effectif petit, un call ne me choque pas forcément ici. Bien sur… ca dépend de l’adversaire !

Et voilà, comme à chaque fois que je me lance dans un semblant de théorie sur le HU, cela fini par un pavé que je trouve complètement succinct, sommaire et incomplet. J’ai faillis appuyer sur la touche delete, finalement je le laisse peut-être quelque base serviront à quelqu’un.


Bilan du jour :

1.5 heures de boulot à glander
1 pavé indigeste pour les lecteurs de ce blog

Sunday Milion ?

Ce week-end passé à déménagé, très peu de poker.

4 game pour une petite victoire. Ma toute première main de la journée avait donné la couleur. J’ai KK en main, il relance préflop, je sur-relance, il fait allin… cool ! Il retourne JJ et touche son J. Nice. Il accepte la revanche, et s’avérera être un maniac. Je relance PF, 1 fois sur deux il push allin. Il relance et sur-relance tout le temps, et je ne touche pas de main capable de l’attraper, quand j’ai AK et que je relance, il se couche… FU !!!

Je gagne le 3ème match, il refuse de rejouer… Je joue ensuite un autre fish, ultra aggro également, et ne touche rien.

Je subis donc un début de mois assez difficile. 25v-28d jusqu’à maintenant. Heureusement deux 57.5$ gagné sur deux, ca limite un peu la casse.

Après un mois de mai très prolifique, j’ai peut être trop confiance en mon jeu, ce qui me fait mal jouer.

D’un autre coté, j’ai 14'000 FPP accumulé. Soit assez pour m’acheter un buy in pour le Sunday million. Mon travail ne me permet malheureusement (ou heureusement ?) pas d’y participer sans prendre un congé. Mais ca me démange. Les bonus cash ne sont pas vraiment intéressant sans avoir au moins 50'000 FPP, or il me faudrait encore une année de grindage selon mon rythme actuel pour y parvenir.


Après tout, je joue aussi au poker pour m’amuser et prendre du plaisir. Mon seul Sunday Million à été à la fois plaisant et frustrant. Plein d’adrénaline, de tension, et finalement frustrant car je n’ai pas eu le temps d’avoir un deep run et j’ai busté trop vite, 1943ème alors quel es 1440 premiers étaient payés. Je pense qu’il me suffirait d’un petit ITM pour être totalement satisfait d’un tel événement.

Bilan du week-end :

Gains : -48$
Volume : 4 HU2
Bankroll : 2'100$

jeudi 3 juin 2010

Tout et n'importe quoi

Pendant que le poker n’est plus un jeu d’adresse depuis hier en suisse, j’en profitais pour m’en remettre au hasard hier et faire une session longue et variée.

J’ai ouvert quelques mini MTT en même temps que mes HU, ainsi que des MTT HU. Le résultat à été que je me suis dispersé, et j’ai finalement rien réussi. Juste un deep run dans un tournois full ring knockout à 27$, pour le terminer 26eme seulement après avoir éliminé 7 personnes… Une structure affreuse ou on se retrouve très très vite en push or fold.

Aussi un bon run dans un tournois for fun, organisé par Bestkicker pour 5$, ou je suis dans le cheap lead tout le tournois pour finir par m’empaler sur les KK de Pyker avec mes faibles JJ, pour terminer 8 ème, gagnant tout de même quelque bounty sur les membre de la team Bestkicker et une réduction pour un abonnement chez eux.

3 autres MTT HU knockout, et seulement 2 match gagné en tout... Décevant.

J’ai été parfois obligé de jouer 2 HU en même temps plus 1 table de MTT… c’est tout simplement trop, jouer sur 2 table de HU en même temps contre 2 adversaire différent me rend beaucoup moins bon.

J’ai encore tilté en ouvrant un 57$... une j’ai une nouvelle fois gagné ! C’est insolent la réussite que j’ai lors de mes tilts, peut-être que c’est finalement bénéfique sur mon jeu, l’enjeu est important, je retrouve mon A game et souvent les HU qui suivent sont nettement mieux joué également !

Pour le reste, encore une quinte flush en HU, et une royal cette fois !! Et en plus, le coup est parti à tapis !

Week-end de déménagement pour ma part, donc pas ou très peu de poker.

Bilan de la soirée :

Gains : 9$
Volume : 33 HU2 (17v-16d) ; 1 HU4 (1d) ; 3 MTT HU Knock-out; 3 MTT Knockout; 1 MTT Bestkicker.
Bankroll : 2’148$

mercredi 2 juin 2010

Dur dur...

Première session du mois, et première session difficile. Et je commence par 4 défaites d’affilé. Dont 3 contre le même donk over aggro qui avait 10 d’AF. Sa technique ? Raise tout ses bouton, enchainer par au moins 2 barel et souvent un 3ème. En prime, il donkbettait 100% au flop après ma relance en position. Impossible de toucher quelque chose contre lui, il me met un 3 outer au flop et gagne en prime tout ces coinflip. Et quand je touche, il a mieux.

Bref une session cauchemardesque, j’espérais beaucoup d’un tournois HU knockout, éliminé en 2 mains alors que j’avais les 2/3 des jetons, 9-10 sur board 89J contre QK qui call mon push, turn 7, river 10 obv, puis avec flush au K flopé contre flush à l’As touché river… rageant mais je vois de plus en plus de potentiel à ces tournois le niveau est vraiment ultra faible et remplis de joueurs qui n’ont aucune expérience en HU, ce soir je vais en ouvrir quelques uns.

La suite de la session, des 34$ qui ne passent toujours pas, j’ai l’impression d’être incapable de finir mes adversaires, il leur reste 500, un 60-40 qui ne passe pas et il me remonte pour me finir. Après que ce scénario se soit répété deux fois, je m’inscris compulsivement sur un 57$.... déjà le premier tilt du mois.

Heureusement, je win ce match contre un reg gagnant… après avoir passé ma soirée à perdre contre des fish. Je me suis même demandé si je n’allais pas directement passer sur les 57$ sans passer par ces 34$ qui me portent malheur, ou que je n’arrive pas à négocier.

Car je commence gentiment à avoir un échantillon suffisant en 34$, et jugez plutôt :

En 23$ : 398 games, 227v-171d (ROI de 9.11%)
En 34$ : 312 games, 162v-150d (ROI de -0.67%)
En 57$ : 23 games, 16v-7d (ROI de 33.08%)

Je pensais que 300 games était suffisant pour lisser la variance et atteindre un ROI qui correspond à son niveau. Cela voudrait dire que je suis nul. Mais paradoxalement, sur 400 games en 23, j’ai presque 10% de ROI… donc difficile à conclure que je me balade en 23$ et que je ne bat pas les 34$. Et en y réfléchissant bien, si je prends que 10 games en 34$, perdu sur des horreurs lors de mes 2 gros bad run, je les transforme en victoire… j’obtiens presque 6% de ROI ! Ce que j’en conclus, c’est que 300 games restent du très court terme.

Bref, au finale de ma session je ne perds que 54$ alors que le résultat aurait pu être bien pire.

Grosse session de prévu ce soir, si au passage quelqu’un qui me lit veut m’affronter, rendez-vous à partir de 18h sur les 23$/34$ :D

Bilan de la session :

Gains : -54$
Volume : 16 HU2 7v-9d, 1 MTT HU Knockout (2 tour passés)
Bankroll : 2’139$

mardi 1 juin 2010

Bilan du mois de mai

C’est l’heure du bilan mensuel.

Je vais commencer par mes objectifs énumérés au début du mois :

- Elaborer mes read, les suivre
- Moins tilter
- 250 games
- 5% de ROI
- 450$ de gains.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont atteint.

Commençons par le moins chiffrable. Mes read. Une main qui me vient à l’esprit :

J’ai 10-9o, il a moins de 1100 de stack, les blind sont à 25-50. Je raise à 100, il call.

Flop 9cQd4d, il check je mise 100 il call.

Turn 5s, il check je mise 250 il raise allin avec environs 600 à rajouter dans un pot qui fait 1'500. Si je call perdant, il me reste 800.

Ce joueur n’était pas très bon, j’ai joué comme souvent très agressif. Mes mises l’agacent. De prime abord, ce board comporte quelque danger pour notre faible pair de 9. Mais en réfléchissant à ce qu’il peut avoir, c’est un call facile. Une faible Q aurait raisé sur ce flop dangereux. Une forte Q (AQ, KQ QJ) aurait raisé préflop. Un 9 callerais probablement cette turn. Une double paire qui touche au turn pourrait se jouer comme ca (45, 95), mais c’est une très faible partie de sa range. C’est pourquoi après un temps de réflexion j’ai callé pour qu’il retourne K4.

Je pense que j’ai progressé dans ce domaine. Je m’accord plus de temps de reflexion lorsque je joue, il sufit de quelque secondes pour réfléchir à tout cela, mais quand on débute, on joue très rapidement, presque instantanément, et on rate souvent beaucoup de value.

Le tilt… il n’abandonne sans doute jamais le joueur de HU, mais j’ai réussi à le contrôler. Facile quand on run good, sans doute. J’ai tout de même fait 4 HU à 57.5$, 4 de trop.

Pour les bilans financiers, j’ai joué 285 games, pour un buy-in moyen de 30.31$ avec un Roi de 7.5%, soit un profit sur les HU de 649$ ! J’explose ainsi tout mes objectifs. Voici mon graph résumé du mois en ce qui concerne les HU :



A cela, il faut rajouter un MTT HU knockout terminé 4ème, un petit spew en CG HU et quelque SNG joué, mon bilan total du mois est de +730$.

Bien mieux donc que mes objectifs, je repars donc confiant pour le mois de juin, dont voici les objectifs :

- 250 games
- 5.5% de ROI
- 400$ de gains
- Améliorer mon jeu contre les regs-fish, en étant plus patient en début de match afin de reperer rapidement leurs leak et m’adapter en conséquence avant de foncer dans le tas.

Petit bonus, un graphique de mes série de victoire/défaites depuis mes débuts, intéressant ce graph sharkscope :



Pour finir ce long bilan, ma courbe en HU depuis mes débuts :



Bankroll à la fin du mois : 2’193$

Les quintes flush pleuvent



Je suis d’humeur quinte flush ces jours. En 6 games hier, je touche 2 quintes flush ! Et les deux fois je destack mon adversaire.

La dernière, j’ai presque honte, c’est sur mon dernier HU du mois. Sur un de ces 34$ qui ne m’aiment pas tellement jusqu’à présent, tout un symbole. J’ai 8s8h, ca part allin préflop. Il retourne QQ. Shit. Flop 9h3c7h, turn 6h, river 5h. C’est dans ces moments là qu’on regrette de ne pas pouvoir admirer la tête de notre adversaire.

En un peu plus d’une semaine, j’ai touché pas moins de 4 quintes flush !! Alors que je n’en avais touché aucune pendant prés de 4 mois. Et une seul pendant mes 8 mois de cash game. C’est normal de toucher plus de quinte flush en HU car on joue tout les mains, et souvent en cash game, on aurait touché quinte flush si on n’avait pas couché 36s preflop face à une relance et sur-relance. Mais 4 en si peu de temps… j’espère ne pas avoir épuisé mon réservoir de chance !

Session donc sympa, vous l’imaginez, si je touche pareillement difficile de ne pas faire de profit. J’ai fait un tournois HU knockout, je passe 4 tours pour me faire éliminer à la bulle.

A noter le sympathique billet de xewod pour mon blog, merci à toi !

A venir dans la journée, le bilan de mon excellent mois de mai

Bilan du jour :

Gains : 102$
Volume : 6 HU2 (5v-1d) 1 MTT HU Knockout
Bankroll : 2’193

lundi 31 mai 2010

Ces HU4 tiltants...

Session du week-end positive. Bien que décevante… Je passé de +200$ à +70 en fin de session.

J’ai mixé les 23$ et les 34$. Et je me suis encore fait défoncer en 34$, la plupart du temps par des gros reg fish. Jugez plutôt : 14v-6d en 23$, et 3v-6d en 34$. Et je fais même 3 HU 57.5$ un peu en tilt, après trois défaites de suite en 34$ et 2 finale de HU4 perdu.

C’est fou ce que ces HU4 peuvent être tiltant. Car finalement, le HU de la final vaut cher, et le perdre sur une horreur ou contre un très mauvais joueur me met hors de moi. Je vais essayer de recourir le moins possible à ces HU4.

J’ai tout de même flopé (!) ma deuxième quinte flush en une semaine… en gagnant cette fois 120 jetons, wow ! Et autre point à relever, une série contre un reg fish gagné 4v-1d… j’arrive à gagner contre ce spécimen de joueur. Bien que j’ai touché passablement contre ce joueur, mais j’ai eu le loisir de le manipuler pendant tout ces games afin de l’exploiter à ma guise.

Ce soir, dernière (petite) session du mois. Pour l’instant, ma bankroll a augmenté d’environs 600$ en un mois. J’ai eu ma dose de mauvaise session ce mois ci, et pourtant, le résultat globale est pour l’instant plus que satisfaisant.

Bilan du week-end :

Gains : 72.75$
Volume : 32 HU2 (19v13d) 2 HU4 (2d) 1 SNG KO 6.75$ (pas d’ITM, loose KKvs99 all in au flop, turn 9)
Bankroll : 2’091$

vendredi 28 mai 2010

Perdre contre les fishs...

Petite session hier...

Je perd quasiement tout contre des gros reg-fish :

2 défaites contre un type qui perd 9k en 1800 games
1 defaite contre un type qui perd 4k en 800 games
1 defaite contre un type qui perd 1.2k en 700 games

Je gagne 2 game contre des gagnants.

Il faut vraiment que je fasse quelque chose contre ces joueurs... comment peuvent-il perdre autant d'argent contre tout le monde, alors que je n'arrive pas a gagner contre eux. Il faudra que j'analyse ça en détail.

Au final 5v-4d pour une session tout de même positive.

A noter, un KK vs AA allin preflop, je crois que c'a m'est jamais arrivé encore en HU ! bon bien sur, c'est moi qui avait le KK contre un huge fish.

Autre première, une quinte flush floppé! elle m'a rapporté je crois 60 jetons, insta fold de vilain.

bilan du jour :

Gains : +11$
Volume : 9 HU2 (5v-4d)
Bankroll : 2'018$

jeudi 27 mai 2010

Une année de poker !

J’y ai pensé aujourd’hui… ca fait 1 année que j’ai repris le poker !

En fait, ca fait bien 4 ans que je connais le poker, mais a l’époque, j’avais fait un dépôt de 100$, j’étais le meilleurs joueur de poker, du coup je suis monté à plus de 300$ pour finalement me broke. J’ai ensuite profité du bonus pokerstrategy, 100$, rebelote, je gagne un peu avant de me broke. La le poker m’a lassé… à force de perdre, logique…

Et puis, à la fin du mois de mai de l’année passé, j’ai décidé de m’y remettre après avoir joué avec des potes. L’envie de jouer est revenue. J’ai d’abord beaucoup lu, et relus. Et ensuite dépôt de 100$ sur PS. Je commence par des SNG, ca marche pas mal, parallèlement je profite du bonus 7.7$ sur Poker770, la aussi je gagne, le niveau en SNG sur cette room est tout simplement lamentable. Puis, je fais THE perf. Un tournois à 5$ sur P770, je fini 2ème et 600$ de gain. Ensuite, je run bad en SNG sur PS et 770, après quoi je me mets au CG.

En full ring, NL5, NL10, NL25… tout va bien… jusqu’à ce que je shoot la NL50. Et la je perds beaucoup. Retour en NL25.

Puis, je me dis que je devrais apprendre le « vrai » poker, c'est-à-dire le short handed. En NL25, c’est la débandade. Je découvre en fait que je suis nul au poker. J’avais gagné 7-800$ en cash game jusque la, j’ai du perdre plus de la moitié. Sur la fin, parallèlement, je découvre le SNG HU. Grace à ça, j’éponge mes pertes du cash game.

Je décide finalement d’arrêter le cash game pour me consacré uniquement au SNG HU. Avec un certain succès, puisque je passe d’une bankroll de 700$ à 2000$ aujourd’hui.

Donc 1’900$ de gain sur PS, 600$ sur P770… Ce n’est pas folichon, une moyenne de 200$ par mois.

Mais, durant toute cette année, je ne retiens pas que les gains. J’ai d’abord touché à toute les formes de holdem, CG full ring, short handed et HU. Les SNG, pas mal de 9 joueurs, quelques 18/27/45/180 joueurs. Des MTT. Et bien sur… les SNG HU.

Je sais donc désormais ce que j’aime, ce que j’aime moins. Ce qui est profitable pour mon jeu, ce qui ne l’est pas.

J’ai également vécu quelque moment riche en émotion. Ce fameux tournoi sur p770, l’euphorie arrivée en table finale qui monte lors de l’élimination de chaque joueur. Un Sunday million joué sur PS, après avoir acheté le ticket avec mes FPP… pas très malin niveau bankroll management, mais je ne regrette en aucun cas d’avoir joué ce tournois et la dose d’adrénaline et de rêve que cela m’a procuré.

Finalement, je vais bientôt gouter aux saveurs de mes petits gains. J’ai prévu de retirer ma bankroll inutilisée de p770 et une partie de celle de PS pour m’acheter des nouveaux meubles. Pour m’asseoir dans un canapé qui aura une odeur de poker.

Sinon, 3 games joué hier, 1v-2d, contre des huges reg fish…

Bilan du jour :

Gains : -25$
Volume : 3 HU2
Bankroll : 2’007$

mercredi 26 mai 2010

Des très hauts et des très bas!

Soirée poker hier, et j’ai absolument tout fait à l’envers…

Pour commencer, je ne sais pas pourquoi j’ai fait ca, mais je me suis installé en cash game HU NL50. Nan mais wtf se passe dans ma tête à ce moment ? Après 75$ de pertes, je décide enfin de partir… enfin même pas, c’est parce que mon adversaire est parti, merci à lui !

La suite, en SNG HU, ne fut pas meilleure. J’avais prévu une rechute hier, la voici. En fait j’ai vraiment mal joué, sur bon nombre de HU. Au final, 5v-9d pour 114$ de perte, car j’ai en plus eu la bonne idée de finir ma sessions en 34.5$ pour perdre encore un buy-in…

Mais tout n’est pas allé de travers hier… heureusement, je me suis amusé sur les MTT HU knockout. Le premier, je passe deux tours pour rembourser mon buy in. Le second, je passe 7 tours pour finir 4ème et remporte en tout 260$ ! Ca a sauvé ma soirée, je fini positif grâce à ce tournois. Mais il m’est impossible de me satisfaire de ce résultat. Bien sur, j’ai par moment eu de la chance et je devrais m’estimer heureux d’être arrivé si loin, notamment un A10 contre 1010 qui touche son A. C’était en quart de final, ce 70-30 valait au moins 130$. Je ne peux pas vous décrire le bonheur qui m’a submergé quand j’ai vu l’A au flop ! Me voilà venger de toute la poisse que j’ai eu la semaine passé !

Mais arrivé en demi-finale, le HU valait 185$... ça m’as sans doute paralysé, j’ai joué weak contre un joueur super aggro. Et j’ai rien touché, perdu quelque main pour me retrouver short avec des blind conséquente, pour toucher une série de carte magnifique (des 74, 83 103 à profusion..) pour enfin finir par shover K8 pour que mon adversaire retourne AK…

Mais je ne vais pas faire la fine bouche. Au lieu de subir une nouvelle grosse perte, je passe la barre des 2’000$ de bankroll pour la première fois !

C’est aussi la raison pour laquelle je me suis permis quelque 34.5$ en fin de sessions. J’ai bientôt 60 buy-in de 34.5$, mais je ne sais pas ce que ca change, la perte de 100 $ m’affecte toujours autant… Mais je pense tenter de jouer quelque 34.5$ par sessions, ou peut-être commencer par quelque 23$ et finir en 34.5$.

Bilan du jour :

Gains : 59.50$
Volume : 14 HU2 (5v-9d), 2 MTT HU Knockout (+260$), CG HU NL50 (-76$)
Bankroll : 2’032$

mardi 25 mai 2010

Turbo or not turbo?

Depuis mes début en SNG HU, je n’ai joué quasiment que des turbos. J’ignore pourquoi, mais le format m’a tout de suite emballé. Rapide, volume conséquent sur PS et remplis de mauvais joueurs.

Je me pose parfois la question si je n’aurais pas meilleurs temps de migrer vers les regulars. Surtout lorsque la variance et les erreurs me tombent dessus, et que j’enchaine les pertes. L’edge est plus marqué en regular. En turbo, on est souvent réduit à tout envoyer préflop avec un petit avantage. Mais c’est le hasard qui a le dernier mot. Et c’est parfois stressant. En régular, pour arriver au blind 50-100, il faut pas moins de 30 minutes ! Je crois que je n’ai jamais fait de HU turbo qui arrive au-delà des blind 100-200, c'est-à-dire après 30 minutes de jeu. Je compte même une moyenne d’environs 5.5 SNG HU par heure, soit une moyenne de 11 minutes…

Je me suis amusé à faire un petit calcul. Si j’ai un ROI de 9% en turbo 23$, il me faudrait un ROI de 15.5 % en regular pour atteindre le même taux horaire ! C’est considérable, il faudrait plus de 60% de win ! Je ne sais pas si c’est envisageable pour un joueur comme moi, un joueur gagnant moyen.

Ce que je remarque, c’est que la plupart du temps un turbo se termine lorsque les deux joueurs sont encore deep, et je pense que lors du push or fold, les mauvais joueurs font encore plus d’erreur que lorsqu’ils sont deep…

Si un spécialiste de regular passe sur ce blog, je le remercie d’avance de me donner son avis sur la question.

En attendant… je continue de grinder les turbos !

Le poker et le pognon, le beurre et l'argent du beurre...

Ce mois ci, j’en suis à un peu plus de 500$ de gains. C’est en partie grâce à un gros good run en 23$, mais aussi à des résultats qui commencent à être régulièrement positifs.

500$ pour un mois ca commence à représenter une somme non négligeable. Je n’ai pas besoin des $ du poker pour vivre, un salaire avec une qualification en suisse vaut 8-10 fois cela. Mais quand même 1/8ème de salaire grâce au poker ?

Le rapport à l’argent d’un joueur de poker est toujours particulier, et variable selon le joueur. Pour ma part, c’est un mélange de plaisir de jeu et d’envie de gagner de l’argent.

Est-ce que je jouerais au poker si on ne gagnait pas d’argent ? J’y aurais sans doute joué un peu, mais pas pendant aussi longtemps.

Mais est-ce que j’aurais joué aussi longtemps à un jeu que je n’aime pas sous prétexte qu’on y gagne de l’argent ? Peut-être… mais le poker est un peu différent. Parce que pour y gagner de l’argent sur le long terme, ça n’est pas très facile. Parce qu’il faut apprendre, beaucoup. S’intéressé au jeu, et pas seulement y jouer, comme j’en connais beaucoup, qui n’ont pas la patiente ni l’envie d’apprendre des trucs fastidieux, mais qui aiment y jouer et qui sont très souvent perdant.

Jouer à un jeu qu’on aime bien, et pouvoir y gagner une somme substantielle d’argent, je ne vois pas pour l’instant de compromis plus juteux. C’est avoir le beurre et l’argent du beurre ! Sur ces 500$ de gains plus environs 40$ de rackback, pour un total d’environs 40h passé à jouer, cela me fait un taux horaire de 13$, soit plus de 2 fois moins que les heures que je passe à mon vrai travail. Mais la plupart des loisirs et autre activité ludiques ne rapporte rien, et peuvent même coûter très cher.

Mon rapport à l’argent est donc fort. Trop fort sans doute. Perdre de l’argent me rend irritable, en gagner me rend euphorique. Je sais que ce rapport n’est pas bon. Qu’il faudrait que j’écarte cette relation poker-argent afin que mon jeu ne subisse pas trop de dégradation suite à des bad run.

Mais, sans ce rapport à l’argent, le poker n’as plus cette même saveur…

Ca remonte en flèche... en attendant la (re)chute?

Week-end prolongé, pas trop de poker, juste quelque game jouées de temps en temps.

Tout de même le temps de faire un total de 10v-3d pour un nouveau bon rush… Notamment un 7 win d’affilé qui fait plaisir à ma bankroll. J’ai même chatté un 5 outer au flop, je fais un très mauvais call allin avec K7 sur board K high… il retourne les As, et un 7 se retourne au turn. Peut-être un signe que la chance a tourné ! Surtout que mes 70-30 ont passé, même des coins flip !

Je ne sais pas vraiment si je joue bien. Le ROI, même à moyen terme ne dis pas grand-chose sur son jeu. Par exemple, avant mon week-end, j’avais un ROI de 7.83% en 23$. 13 games plus tard, je suis à 9.32%, soit 1.5% d’augmentation alors que j’ai un total de 343 games joué. Une très mauvaise session pourrais me faire baisser allégrement ce ROI, ou alors ce sont mes quelques bonnes sessions qui m’ont fait monter artificiellement mon ROI.

Enfin, ma courbe de gains est tout de même réjouissante et me pousse à être positif quant à mes capacités à être gagnant en petit buy-in turbo. J’ai déjà 885 games en turbo, il sera bientôt l’heure de faire le bilan des 1’000 games.

Bilan du week-end :

Gains : 141$
Volume : 13 HU2 (10v-3d)
Bankroll : 1’972$

jeudi 20 mai 2010

Le rakeback? des peanuts!

Mini session hier. Je voulais surtout continuer ma série de 10 victoires de suite. Je l’ai prolongé jusqu’à 12, pour ensuite perdre 2 matchs suite, fin de la session.

Pas grand-chose à raconter donc.

Pendant ce week-end, pas ou très peu de poker. Et dans l’ensemble, très peu de poker jusqu’à la fin du mois. J’ai pour l’instant un bilan somme toute convenable après mes déboires de la semaine passé. 50 HU 23$ avec un ROI de 19%, 157 HU 34.5$ avec un ROI de 5%, et un HU 57.5 perdu. Soit environs 400$ de gains pour un ROI globale de 6%, mon deuxième meilleurs mois depuis que je joue en SNG HU.

Je resterais donc silverstar ce mois. J’étais habitué à être goldstar quand je jouais en cash game. En SNG HU, c’est extrêmement plus difficile. Il me faudrait 363 game en 34.5$ pour être goldstar… Finalement, être goldstar n’apport que 4.5% de plus de rakeback. C’est dérisoire.

Je me fiche donc pas bien mal du rakeback pour l’instant. Aux limites auxquelles je joue, il a un rôle négligeable dans mes gains. Pour l’instant, je me contente de collecter les FPP, on verra comment je les utiliserais par la suite. Il m’est déjà arrivé de les utiliser pour faire un Sunday million. Et peut-être que pokerstar nous offrira la possibilité de les transformer en cash avec une promotion quelconque.

Par exemple, ce mois-ci, je calcule environs 54$ de rakeback avec mes 200 hu joué. Si j’avais été goldstars, j’en aurais 67$... des broutilles donc.

Alors que lorsque j’étais en cash game, je m’entêtais a faire des immenses sessions à la fin du mois pour garder mon statut goldstar (parfois même au prix de grosse perte sur ces sessions), je n’ai plus du tout cette pression désormais et c’est nettement plus agréable. Pression qui était d’ailleurs inutile car les gains que je gagnais en rakeback ne compensais pas du tout les pertes subie lors de ces sessions obligatoire perdante.

Bilan du jour :

Gains : -4$
Volume : 4 HU (2v-2d)
Bankroll : 1’831$

mercredi 19 mai 2010

Le retour de la chatte

Enfin ! Il était temps. Je sors enfin de cette période noire. Du moins, le temps de ma session de hier.

Tout avait pourtant mal commencé. Après 9 games dont 5 défaites et 2 MTT HU, j’étais à -50$... J’enchaine ensuite une série 13v-2d pour un bilan final de + 180$. Alléluia !

Surtout, une série de 10 victoire d’affilées (série en cours) qui me remet en confiance. Une telle série ne m’était jamais arrivée, j’avais une fois fait 9 win en 11.5$. Ma bankroll reprend des couleurs et mon moral remonte en flèche.

J’ai très mal joué lors des premiers games de la session, beaucoup de call perdant, encore quelque gros bluff en début de partie qui me font perdre la moitié de mon stack. Mais dans l’ensemble, j’ai joué très agressif pendant toute ma session. Et ca agace mes adversaires qui font ensuite n’importe quoi. Deux ou trois fois je fait l’erreur d’overbeter river avec nuts. Je ne sais pas si c’est vraiment une erreur, mais sur le coup je me suis dit que j’ai manqué pas mal de value sur ces spots.

Une partie intéressante contre un reg, qui a duré très longtemps à coup de 3bet et de coup agressifs. Il a fait l’erreur de me call très souvent oop, peut être trop confiant par rapport a son jeu post flop.

Je me rends compte que lors de coup 3betté par un adepte du 3 bet, souvent le flop ne le fait pas toucher. Il va alors souvent checker flop voir turn, terrorisé par notre call de son 3bet. Ca sera souvent check-check flop, bet turn et fold de l’adversaire. Bien sur, cela dépend du board, mais j’ai l’impression que c’est un leak des regs de cette limite d’être très weak sur leur 3 bet.

Sinon, à coté de ça, j’ai tenté 2 MTT HU knockout. En 2 tournois je n’ai gagné qu’un match… dur dur tout de même cette structure hyperturbo-chatte.

J’espère cette fois que le retour à la réalité ne sera pas autant brutal que le dernier. Je vais pour l’instant rester en 23$ avec mes 80 buy in. Les défaites m’affectent beaucoup moins qu’en 34.5$.

Bilan du jour :

Gains : +180$
Volume : 24 HU2 (17v-7d), 2 MTT HU Knockout
Bankroll : 1’835$

mardi 18 mai 2010

J'ai faillit gagné un 30-70 !!!

Je suis sur la bonne voie ! Hier, j’ai presque gagné un 30-70 !! wow ! Ca push allin préflop, j’ai QJ il a KJ, une Q sur le flop, je pense alors que la variance compense enfin ma malchance… turn A river 10. Ca sera pour une prochaine fois peut-être.

Hier encore, une petite session perdante. Des horreurs dans tout les sens, ca commence à me gaver et j’attends vraiment avec impatience le changement du cycle de chance (© patriiiiick).

Sur 5 défaites hier, je vous en décris 4 :

- J’ai QJo, il a A7o, flop Q73 rainbow. Ca part allin au flop, turn 7… 81% d’équité.
- JJ vs AJ allin préflop, il fait suite obv… 70% d’équité.
- KK vs… K6o allin préflop qui fait flush, 92%
- 77 vs K9 allin préflop, 55% d’équité.

4v-5d donc hier, à peu de chose près, je fais 8v-1d… sur mes 72 derniers HU, je suis à -290$, alors que je pense jouer de mieux en mieux malgré les quelque tilt que peuvent engendrer des 90% et 80% perdu au milieu de tout ces 70% qui ne passent pas.

Ce soir, grosse session de prévue. Avec entre autre MTT HU knockout, HU 23$ voir 34$ si je run mieux. Une petite perf en MTT ne ferait pas de mal à ma bankroll en déroute. Quelques 70-30 qui passent également.

J’espère pouvoir enfin arrêter de me plaindre ici pour passer à quelque chose de plus constructif.

Bilan du jour :

Gains : -31$
Volume : 9 HU2
Bankroll : 1’655$

lundi 17 mai 2010

On loose ses 70-30... mais on va perfer en MTT HU !

Calme week-end prolongé, pas de vraie session, juste quelque HU par ci par la…

Et dans la continuité de ma dernière session cauchemardesque, de nouveau beaucoup de peine à finir mes HU, mon KK ne tient pas contre son A6 alors que mon adversaire est à 300… il gagnera un 40-60 avant de me finir… Ou un 99 qui perd contre un K3, bref toujours ces même 70-30 qui ont de la peine et qui font mal.

Bref, une mauvaise passe toujours en cours, je me réjouis de revoir une session positive. Pour l’instant, je pense me résoudre à redescendre en 23$. C’est pas que le niveau des 34$ est trop élevé, mais plutôt que la variance en 34$ m’affecte trop. Perdre 3 HU de suite, ca fait 100$ en moins, et ca fait des down que je ne suis pas encore prêt psychologiquement à supporter.

Je vais donc continuer en 23$, en mixant avec quelque 34$ de temps en temps, lorsque je suis dans une bonne session.

A noter une nouvelle découverte, les MTT HU knockout. 5.5$ de buy in + 5 de bounty, c’est une formule très intéressante, que j’ai testé ce week-end. J’ai perdu au premier tour en jouant très mal et en rencontrant toujours une meilleure main que moi en face, mais je pense qu’il y a du potentiel à ce genre de MTT ou la plupart ne sont probablement pas des spécialistes de HU. La durée de ces MTT parait également abordable, ca dure apparemment 3 heures, donc facilement intégrable à une session de grind.

Bilan du week-end :

Gains : -3.5$
Volume : 11 HU2 + 1 MTT HU Knockout
Bankroll : 1’686$

mercredi 12 mai 2010

Jeu de con!

Malchance, tilt, grosses pertes…

16v-18d, -163$...

Je n’ai pas d’analyse particulière à faire de ma session si ce n’est que j’ai dû spew quelque match en tilt à cause de ces oahgofuibhafd de cartes qui m’ont grignoté toute ma bankroll.

C’est bête et stupide, mais je me suis «amusé» à noter toute les confrontations notable, perdu allin preflop en était favoris…

- AQ vs 77 perdu (45%)
- AT vs 88 perdu (45%)
- 1ère main, allin preflop j’ai KK, il a AQ… logiquement, un A vient le sauver… (71%)
- J’ai A2o, flop 345 rainbow, je bet il call, turn K, je bet il raise allin… je call il retourne 47o… comme prévu, un 6 tombe river, on avait des stack plus ou moins égaux. (90%)
- AK vs KQ… une Q vient m’achever (75%)
- AQ vs KJ…. Bien sûr un K (63%)
- AQ vs A7… on connaît la suite (70%)
- Après cela, je n’ai pu m’empêcher d’aller tilter sur un 57.5$. Je maitrise bien mon sujet, je joue très agressivement sans toucher beaucoup de carte car je remarque mon adversaire très weak. Quand il arrive à 700 jetons, son A7o bat mon KQs (45%), après quoi il me finira avec 56 contre ma double paire en faisant suite river.
- A2s vs 108o … deux 8 me tuent. (56%)
- A7s vs A3s il fait couleur quand il lui reste 300… (72%) me remontera pour me battre avec son K9 contre mon 66
- K10 vs Q10 … un K sort au flop, je suis serein… turn J river 9, merci au revoir (72%)
- A9 vs Q6… tout se passe bien jusqu’à la river ou une Q tombe… (63%)
- Il reste 500 à mon adversaire, j’ai suite il a couleur, il double, me rattrape un peu avant de me finir avec QQ quand je touche AJ…

Je n’ai pas noté les autres setups et cooler, genre un qui me reviens en tête, j’ai AK sur board A1010, il a évidemment 10K…

Si je fais le calcul (stupide) de prendre le prize pool de chaque HU multiplié par le pourcentage d’équité que j’avais, ca me ferais +550$ pour ma bankroll.... Bien sur cela n’a pas de sens si je ne prends que les matches ou j’ai perdu et pas ceux ou j’ai gagné, parfois sur des coins flip ou des 70-30 également. Mais le problème c’est que la plupart des matches que je gagne, c’est quand je suis devant sur le board, que je piège mon adversaire ou que j’arrive à le faire payer mon allin en me sachant devant. Je n’arrive plus à finir mes adversaire, dès que ca ce joue en push or fold, je sais que je vais perdre même si il reste 700 à mon adversaire… et c’est ce qui se produit, je perds. C’est vraiment une sensation atroce

Si je fais un calcule plus logique :
Pour 6 allin préflop 72-28 perdu, il faudrait que j’en gagne 15.5
Pour 1 allin au turn 90-10 perdu, il faudrait que j’en gagne 9
Pour 3 allin préflop 60-40 perdu, il faudrait que j’en gagne 4.5
Pour 3 allin préflop 45-55 perdu, il faudrait que j’en gagne 2.5.

Soit un total de 31.5 match gagné pour que les probabilités soit respecté, pour mes 13 défaites allin préflop, il faudrait que je gagne 31 game. Hier j’en ai gagné 16, et rarement en situation de push or fold… ou sont les 15 autres ?

Je suis vraiment dégouté, blasé. Quand ce genre de session arrive, je comprends ceux qui disent que le poker online est truqué. Non pas que je crois qu’il est truqué, je sais très bien pourquoi il ne peut pas l’être, du moins sur les room comme PS, mais je comprends que c’est la seule explication possible pour notre cerveau. Parce qu’aussi, on se rappel mille fois moins quand on gagne un 30-70 que quand on perd un 70-30.

Tout mon good run du mois de mai part en fumé. Je reste en positif de 225$ sur le mois, mais perdre 250$ en 2 sessions ca fait très mal.

Désolé pour ces pleurnicheries… je ne sais pas si ca va mieux en l’écrivant, mais j’avais envie de le faire…. Et peut-être que le jour ou ça vous arriveras, vous vous sentirez moins seul.

Bilan du jour :

Gains : -163$
Volume : 34 HU2 (16v-18d), 1HU4 (1d)
Bankroll : 1’690$

mardi 11 mai 2010

Retour sur terre

Après un début de mois insolent, me voilà de retour sur terre…

Une nouvelle session catastrophique comme j’en ai le secret. 8v pour 10d, et surtout… 5 défaites de suite contre un reg-fish très mauvais qui a touché sans arrêt ! J’ai rarement tilté de la sorte, je l’ai insulté dans le chat et tapé sur mon bureau à plusieurs reprises.

Il avait une chance insolente, callait mes 3bet avec 64, touchais son 6 au flop, callait 2 grosse street de value sur board J high avant de toucher river son deuxième 6 pour me craquer ma paire de Q…

Je n’arrive décidément pas à jouer ces reg-fish. Qui callent tout oop pré-flop, qui call au flop avec botom pair, top pair, gutshot ou air… je n’arrive pas à lire ces joueurs, et perdre contre des type qui on un roi de -20% me fait tilter plus que tout, j’ai faillit cliquer sur un HU en limite plus élevé…

Si on rajoute à cela 2 HU ou mon adversaire tombe à 180, chatte un ou deux 40-60 avant que je me retrouve card dead 3 ou 4 orbite et qu’il redouble a nouveau, pour enfin m’achever en rechattant son coin-flip...

Je fini cette session dépité, heureusement que 4 win de suite sur la fin ont limité la casse. Peut-être était-je trop en confiance après mon run du début de mois, ca va me faire du bien de recentrer mon jeu.

Bilan du jour :

Gains : -93$
Volume : 18 HU2
Bankroll : 1’853$

lundi 10 mai 2010

Que faire de mes $ ?

Bien sur, la logique voudrait que je les conserve dans ma bankroll pour ainsi gravir les limites. Retirer de l’argent de sa bankroll empêche la progression et nous oblige à stagner dans une limite alors qu’on pourrait gagner plus si on montait de limite.

Cela, c’est la théorie. Une théorie qui dirait qu’en montant de 34.5$ au 57.5$, on devrait gagner plus.

Oui mais dans la pratique, c’est moins facile, évidemment.

Pour gagner autant en 57.5 qu’en 34.5, ca n’est pas si facile. Selon mes calculs, si on tourne à 57% de win en 34.5 soit un ROI de 9%, il faudrait obtenir en 57.5 55% de win soit un ROI de 5.5%.

Le gap entre les 34.5 et les 57.5 est, d’après ce que j’ai entendu, est le premier vrai gap important des différents low buy in de pokerstars. Pour l’instant, si je cumule les 23$ et les 34.5$ que j’ai joué, j’obtiens 54.8% de win. Ce n’est vraiment pas glorieux. Pour obtenir les mêmes gains en 57.5$ il faudra un winrate de 53.8%. Ce qui ferait un ROI de 3%.

Je pense que je n’ai tout simplement pas actuellement le niveau pour atteindre ce winrate et pour subir les down qu’engendre un winrate si faible. Je crois qu’il serait plus judicieux d’attendre d’avoir un winrate convenable en 34.5 plutôt qu’une bankroll suffisante.

Il faut dire aussi que j’aurais probablement besoin de quelque $ de ma bankroll pour partir en vacances. Ca serait alors mon premier cash-out de mon histoire de joueur de poker ! Cela risque d’être un sentiment assez agréable de pouvoir profiter de ces quelques $.

Car le poker est un jeu que j’aime, un passe temps que je fais par plaisir. Et pouvoir exercer un loisir qui non seulement ne coûte rien, mais qui en plus permet de gagner des sommes non négligeable… je suis vraiment heureux d’avoir découvert le poker !

Cela dit, je retirerais qu’une partie de ma bankroll de façon à pouvoir continuer de jouer les 34.5$.

L'aquarium du dimanche!

Deux sessions ce week-end, à deux horaires différents. Une première session le vendredi après midi. Comme souvent à ces heures là, en plein après-midi, c’est une session difficile. Plein de reg, plein de reg-fish qui sont, je m’en rendrai compte plus tard, tout de même difficile à manœuvrer. Le résultat de cette session n’est pas fameux, 13v-12d, pour quelques $ de perte.

Mais la deuxième session a eu lieu dimanche dans la soirée. Et là… Oh my god ! Je n’avais encore jamais pu faire de session le dimanche depuis que j’ai commencé à grinder les SNG HU. C’est vraiment la fête le dimanche, tout et n’importe quoi, très peu de reg, ou de reg fish. C’est la que j’ai découvert qu’un reg fish était assez pénible à jouer, par rapport à un vrai fish, celui qui n’affiche que 14 SNG HU et des pertes dans toutes les autres disciplines. Pendant tout la session, j’ai eu l’impression de me balader, mise à part quelque rares match difficile qui sont allé jusqu’aux blind 50-100. En plus, j’ai pas été frappé par la malchance, mis à part un petit AK allin pf contre AJ et le même avec A10 contre A6, ou un type qui a 1000 jetons et qui gagne deux 40-60 de suite pour gagner son HU. Mais ca compense avec mes autres 60-40 ou 70-30 qui sont passés.

Le résultat de cette session, tout simplement ma meilleures session depuis que je grind les SNG HU. 19v – 10d, 250$ de gains, et une bankroll qui explose.

Une fois l’euphorie passé, il reste à analyser froidement un tel résultat. 65% de win, c’est bien entendu indécent. Et ce résultat ne fait que contrebalancer les mauvaises passe que j’ai eu, notamment en 34.5$.

Car le bilan globale en 34.5$ n’est pas fameux. 232 games pour un ROI de 3.9% et 54% de win, c’est insuffisant pour me lancer en 57.5$.

Mais si je continue sur ce rythme, ma bankroll sera bientôt suffisante pour monter en 57.5$. J’ai actuellement 34 buy in, et a vrai dire, je ne me suis jamais poser la question de quel sera mon palier pour monter en 57.5$. Normal, je viens seulement de m’installer définitivement en 34.5$ !

Si des lecteurs de ce blog ont des conseils à me donner, je suis preneur. Pour l’instant, le niveau de ma limite me semble largement accessible. Et si je continue de gagner ici, je me vois bien rester encore un certain temps afin d’accumuler les $ (petit cash out prévu pour partir en vacance cet été…) mais aussi de l’expérience.

Pour l’instant, mon bilan du mois de mai est affolant au niveau des gains (déjà 2.5 fois mes gains d’avril…), et plus que satisfaisant au niveau du volume (108 games). Je suis donc en confiance pour la suite, en espérant que ce good run perdure.

Bilan vendredi 7 mai :

Gains : -15$
Volume : 25 HU2
Bankroll : 1’692$


Bilan dimanche 8 mai :

Gains : 253.5$
Volume : 29 HU2
Bankroll : 1’946$

vendredi 7 mai 2010

des jolies petites sessions comme on les aimes!

Une petite heure de disponible hier, et 5v-2d pour un gain conséquent de 90$... Cette fois c’est sur, j’suis en good run ! 200$ en 2 jours, c’est agréable, après avoir passé le cap des 1600$ de bk avant-hier, je passe celui des 1700.

Et pourtant, la session avait commencé sur une horreur.

Je me retrouve avec KK, flop 998 dont deux carreaux (j’ai le K de carreaux), mon adversaire faire très vite allin, je call et il retourne 55 … (dont le 5 de carreaux). Vous l’aurez compris, il fait quinte flush avec 6 et 7 de carreaux runner runner… C’est clair que ca revient au même qu’il touche quinte flush ou set à la river, mais je sais pas pourquoi quand je vois ce 7 de carreaux tomber river, ca fait vraiment mal.

J’ai su rester concentré pour aligner ensuite 4 win de suite.

Je relativise toutefois, 200$ c’est 6 buy-in, c’est vite perdu, en passant en 34.5$ ca monte ou descend 1.5 plus vite… J’espère en tout cas que Monsieur good run continue à m’accompagner ces prochains jours, après un mois d’avril laborieux ça fait du bien !

Depuis mes débuts en SNG HU, j’ai accumulé 1’200$ sur 790 game, pour un ROI de 7%.

Bilan du jour :

Gains : 91.3$
Volume : 7 HU2
Bankroll : 1’709$